• Didier Drouven

Persévérance ou Obstination ?


Certains joueurs sont persévérants et d’autres de sacrés obstinés !

Lorsqu’une balle pitch à un mauvais endroit ou qu’un départ est franchement raté, c’est l’instant « N » où tout peut partir en vrille.

À ce moment précis : êtes-vous plutôt du genre persévérant ou plutôt du style obstiné ?

Il est important de le savoir car seul un des deux comportements vous permettra de poursuivre la partie sans trop de dégâts.

Si vous êtes du genre persévérant,

  • Vous allez accepter ce qui vient de se produire avec un certain détachement,

  • Vous avez une analyse posée et plus réfléchie de la situation,

  • Vous vous posez quelques secondes,

  • Vous respirez consciemment et profondément pour évacuer le stress de la déception,

  • Vous vous souvenez de votre objectif,

  • Vous revenez à vous, ici et maintenant,

  • Vous savez que vous pouvez le faire et qu’il vous faut être plus attentif, mieux concentré (mieux appliqué votre routine),

  • Vous savez que vous ne pouvez pas rattraper le coup mais vous êtes certain que celui-ci sera réussi car vous croyez en vos capacités et en votre ressource mentale.

  • Vous vous savez persévérant et positif (et vous vous le dites intérieurement).

Si votre style est plutôt obstiné :

  • Votre surprise se mêle très vite à la colère,

  • Vous éprouvez une forte déception envers le club que vous venez de jouer (bien qu’il ne s’agisse que de vous),

  • Votre volonté de réussir est supérieure à votre analyse,

  • Ça n’a pas marché la première fois mais vous voulez par-dessus tout réussir cette fois (peut-être en changeant quelque chose dans votre swing ou votre stance),

  • Vous ne pouvez pas accepter l’idée que quelque chose a été mal effectué (d’habitude ça marche à chaque fois),

  • La colère va certainement donner un petit coup de main à votre égo et vous êtes convaincu que seule la force va pouvoir réparer l’erreur,

  • Vous finirez, probablement par réussir mais à quel prix,

  • La seule satisfaction sera de croire que votre volonté (mal utilisée) vous a enfin sorti de la situation, ce qui ne fera que renforcer votre croyance « quand on veut on peut ».[1]

La persévérance : c’est l’effort qu’un individu consent à accomplir dans une chose malgré les difficultés qu’il rencontre. L’effort est toujours réalisé consciemment et avec application. Il tient compte de la situation et adapte l’effort ou l’action à entreprendre.

L’obstination : c’est le fait de persister dans un comportement volontaire sans tenir compte des circonstances. L’obstiné est convaincu d’être dans le vrai car il s’attache uniquement à sa façon de penser.

En d’autres mots, être persévérant demande une intelligence émotionnelle et une intelligence de terrain alors que le fait de s’obstiner ne protège que l’égo et les croyances qui l’alimente.

Didier DROUVEN

Sophrologue - Coach I.C.F.

[1] La signification exacte de cette expression (sottement dite à tout va et par ailleurs blessante), signifie simplement qu’il s’agit d’un encouragement à ne pas laisser tomber les bras, à remettre l’ouvrage sur la table et à poursuivre le travail avec la bonne méthode. La puissance de la sacro-sainte volonté réside plus dans l’analyse du comportement (erroné ou fautif) plutôt que dans l’exécution elle-même. Autrement dit : « Si je veux me donner les moyens de réussir, je peux réussir ».


54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout