• Didier Drouven

L'index ou le handicap au golf


Pour des raisons purement personnelles, je préfère le mot "index" ou mot "handicap" estimant que le seul handicap que puisse avoir une personne pratiquant le golf serait son manque de gestion émotionnelle et non une quelconque atrophie ou infirmité physique.

L'index, au golf, est un des soucis majeur de toutes les joueuses et de tous les joueurs. Je devrais plutôt dire : "De la plupart des joueuses et de la grande majorité des joueurs".

En fait il existe trois niveaux pour chaque index et nous les connaissons tous les trois très bien.

Le premier est le niveau d'excellence. Pour un individu d'index 18, son niveau d'excellence sera 16.

Le second niveau est celui que nous appellerons normal : toujours pour le même individu il sera donc de 18.

Enfin, le troisième niveau est l'index dit moyen qui se situera à 20.

Dans la vie de tous les jours, dans nos quotidiens, nous nous situons très souvent à un niveau moyen de notre manière de vivre, un niveau moyen par rapport à nos compétences de toutes sortes (notre travail, nos relations affectives, notre position sociale, etc). Cela signifie : un équilibre entre notre état d'excellence et notre état où rien ne fonctionne. Nous sommes dans la moyenne, avec des hauts et des bas.

Lorsque tout fonctionne nous pensons parfois, à tort, être dans un niveau d'excellence alors que nous nous situons simplement à notre niveau normal, c'est-à-dire dans la juste utilisation de nos compétences cognitives et intuitives.

Le niveau d'excellence est celui dans lequel nous dépassons le niveau normal pour entrer dans l'état créatif de notre être, celui où l'audace est jugée avec sérénité et confiance. Celui dans lequel nous nous autorisons à être nous.

Devrait-il en être autrement dans une partie ou une compétition de golf alors que nous ne pratiquons ce sport (pour la très grande majorité) que peu de temps eu égard aux nombres d'heures que nous consacrons à bien d'autres activités ?

Alors, qu'est-ce qui nous fait jouer à notre niveau d'excellence ? Qu'est-ce qui nous fait jouer à notre niveau moyen ? Chacune et chacun peut apporter une réponse à cette question.

Cependant, comme en toute chose, ce qui permet de se diriger vers le niveau d'excellence est celui de la pleine conscience de l'instant. Celui dans lequel nous nous impliquons à fond. Et pour cela les leviers sont nombreux : la motivation, le désir profond de s'améliorer, l'acceptation de l'erreur, être Soi.

Lorsque Ben Hogan dit : "le coup le plus important est le prochain", cela signifie simplement que le passé est révolu, que le jugement n'est d'aucune utilité et que l'avenir de la partie se prépare maintenant. Dans cet instant précis : celui de prendre conscience qu'un avenir bienfaisant existe, est possible et qu'il ne dépend que de moi. Il ne dépend que de moi pour préparer ce prochain coup, cette prochaine approche. Et c'est parce que j'accepte le fait de ne pas être un champion que j'ai droit à l'erreur. Je m'octroie cet avantage sur lui !

La colère, l'exaspération, la rage, la rancoeur ne sont que des indices (positifs) démontrant notre volonté à nous améliorer, à aller plus loin, à devenir plus performant. N'est-ce dès lors pas réjouissant de constater notre volonté inconsciente à devenir meilleur ? Alors il suffit de modifier les objectifs de progression, les indices qui nous permettent de constater nos améliorations. L'index est de loin le plus mauvais repère ! En coaching nous appelons cela des K.P.I. (Keys Performance Index). Ce sont les repères, mêmes les plus insignifiants, qui vont vous permettre de constater le progrès, l'amélioration et pour finir, la somme de tous ceux-ci aboutissent à une conséquence de résultats. Soyez donc conscient de vos progrès et ayez la bienveillance d'améliorer ce qui vous semble moins bon.

Très souvent, pour ne pas dire toujours, la plupart des joueuses ou des joueurs qui me livrent leur ressentiment ne me parle pas de technique mais de confiance, de pression, de mental. Mais tout ceci ne dépend QUE d'eux, de personne d'autre !

Comme je l'ai écrit dans mon livre EmoGolf : "Faites une petite méditation et repensez à tous les obstacles que vous avez surmontés au cours de votre vie, toutes les victoires que vous avez obtenues, tous les échecs dont vous avez fini par triompher. ... Vous serez surpris de réaliser à quel point vous êtes quelqu'un de formidable, de fort, de puissant pour vous-même".

Je vous souhaite de très belles découvertes.

Didier


76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout